Les différents types de crépis pour une façade

0
639
types de crépis

Le crépi est le meilleur revêtement pour un bâtiment que ce soit une nouvelle construction ou un bâtiment rénové. En plus de décorer la maison et de lui donner une touche d’esthétique, cette finition lui assure une bonne isolation thermique et garantit sa protection contre la pollution et les intempéries. Il propose aussi de nombreuses possibilités aux propriétaires qui peuvent construire leur bâtiment comme ils leur désirent et profiter de nombreux avantages.

L’enduit taloché

Le crépi taloché fait partie des techniques les plus utilisées aujourd’hui pour enduire la façade des bâtiments. Il consiste à utiliser une taloche pour appliquer l’enduit donnant ainsi un aspect lisse et irrégulier au motif. Cette finition ne répond pas à une méthode spécifique. La forme prise par l’enduit dépend de comment il est posé et étalé. Une sous-couche doit être cependant posée avant l’enduit pour favoriser son adhérence.

Le taloché est beaucoup adopté aujourd’hui, parce qu’il offre de nombreuses variations et de motifs. En plus d’être facile à poser, il est aussi esthétique et est le revêtement le moins coûteux.

L’enduit lissé

L’enduit lissé est une forme de pâte qui s’étale sur le mur soit sous la forme d’une pellicule ou d’un film. Son rôle est de rendre le mûr plan pour faciliter la pose d’un autre revêtement. Pour poser un enduit lisse, il faut préparer le mur, reboucher les fissures et corriger les petits défauts. Il est ensuite nécessaire de protéger le sol avec une bâche.

Après avoir bien préparé l’enduit, il sera appliqué avec un couteau à enduire ou un rouleau (compte tenu de la nature du crépi) en bandes horizontales se chevauchant chaque fois.Laissez ensuite sécher puis poncez avec du papier de verre à grains fins. Cette finition est facile à poser et est la moins coûteuse qui existe. Il ne résiste néanmoins pas à la poussière et doit être compatible avec le support sur lequel il sera appliqué ainsi que son état.

Le crépi écrasé

Le crépi écrasé est à mi-chemin entre le taloché et le projeté. Après la projection, une lisseuse est passée à la surface du mur. Ce faisant, la façade concède un aspect moiré grâce à la présence de granulats.

Le crépi écrasé peut être posé en utilisant une machine ou en se servant de sa main. La tyrolienne est placée à environ 50 cm du mur et déplacée de façon régulière à sa surface pour projeter de nombreuses couches d’enduit. La finition écrasée est offerte par le passage d’une lisseuse à la surface du mur, juste après la projection.

Cet enduit procure une finition lisse avec des disparités à sa surface. Il est facile à mettre en place et décore efficacement les murs tout en assurant leur protection. Outre ces nombreux avantages, il est aussi moins onéreux,mais beaucoup plus sensible à la pollution.

crépis écrasé

Le crépi projeté

Le crépi projeté est un enduit de finition, donc qui sert à habiller la façade des bâtiments. Il s’agit d’un enduit monocouche qui est appliqué avec des outils de projection. Il confère un aspect moiré à la façade et présente quelques aspérités liées à la projection.

Il s’agit de l’une des finitions les plus compliquées. Sa pose se fait avec une machine pour gagner du temps sur le chantier. Pour commencer, les murs externes seront d’abord préparés. Après avoir effectué un ravalement de façade, ils seront enduits à travers l’utilisation de la machine à projection.

Le crépi projeté est une finition performante dont la mise en place ne prend pas assez de temps. Il demande généralement peu de finitions et ne nécessite pas assez de moyens. De plus, cet enduit est pratique et protège convenablement le bâtiment. Cependant, il peut être difficile à poser, surtout lorsque celui qui le fait n’a pas une bonne maitrise de la machine. Tout le processus doit être aussi effectué par une seule et unique personne pour éviter des erreurs de finitions.

L’enduit gratté

Il s’agit d’un crépi fait à la chaux hydraulique qui est ensuite griffé à l’aide d’un grattoir. Il s’agit d’une alternative de l’enduit ciré ou taloché dont le résultat est un motif beaucoup plus uni, mais irrégulier.

L’enduit gratté peut être appliqué à la main avec une taloche, soit avec un pistolet. Le mélange est appliqué abondamment pour faciliter l’adhésion, la fixation et former une couche assez épaisse. Le surplus est ensuite gratté ou griffé avec un clou, une planche ou un outil spécifique pour donner l’aspect irrégulier.

L’enduit gratté est spécialement esthétique et met en valeur les volumes, raison pour laquelle il se retrouve d’ailleurs sur les façades de monuments. Il est aussi l’un des revêtements de façade les moins coûteux et est très facile à poser. Ce crépi est cependant moins résistant que l’enduit projeté.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.