Des frais de notaire en hausse à Paris pour 2016

0
3268

A Paris, les frais de notaire passeront de 3,8% à 4,5% dès le 1er janvier 2016. Tous les types de location y compris les logements, les bureaux et les commerces sont touchés par cette nouvelle mesure votée le lundi 23 novembre par le Conseil de Paris. Ce changement est conforme à l’article 58 de la loi de finance autorisant les départements à augmenter les frais de notaire. Paris est donc le 95ème département sur 101, à opter pour l’augmentation des droits de mutation.

Quelques zones seulement ne sont pas affectées

La Martinique, Mayotte, Mayenne, Morbihan, l’Indre, l’Isère restent donc les seuls départements à ne pas avoir jusqu’ici l’intention de changer le taux de 3,8%.
En janvier 2015, Manuel Valls a opté pour la conservation de cette mesure, qui au départ est prévue pour une durée de deux ans. La mesure a été prise pour adoucir les finances des collectivités locales. L’adoption de ce texte permettra au département parisien de générer près de 140 millions de recettes supplémentaires et de combler une partie des 400 millions d’euros qui restent à gagner dans la caisse du département. Pour soulager la finance de Paris, d’autres mesures financières comme la taxation des résidences secondaires figurent aussi parmi les opérations que le département pourrait envisager dans les années à venir.

Les autres frais à prévoir lors d’un achat immobilier

Lorsque vous achetez un bien immobilier, les frais de notaire ne sont pas les seules dépenses supplémentaires à prévoir. Pour pouvoir préparer votre budget, voici une liste des principaux frais que vous pouvez rencontrer lors de l’acquisition.

Le coût du crédit immobilier

Lorsque vous achetez un bien immobilier, vous avez le choix entre payer en une fois ou choisir un crédit immobilier pour le financer. Dans ce dernier cas, vous aurez une certaine somme à rembourser à l’établissement bancaire qui vous a prêté de l’argent. Ces remboursements comprennent le capital emprunté, ainsi que les intérêts dus. Il faudra aussi prendre en compte les frais liés à l’ouverture et à l’instruction du dossier.

L’assurance emprunteur

Lorsque vous souscrivez un crédit immobilier, votre banque vous demandera de souscrire une assurance emprunteur. Celle-ci a pour but de vous protéger en cas de problème sur votre prêt. Si vous êtes dans l’incapacité de rembourser le crédit, l’assurance assurera le remboursement de votre dette. Ce type d’assurance peut être directement proposé par votre banque mais vous pouvez aussi choisir un autre assureur.

Les frais d’agence ou de chasseur immobilier

Si vous avez fait appel à un professionnel pour vous aider à trouver un bien, vous devrez payer des frais d’agence ou de chasseur immobilier. Ces frais sont généralement facturés à la fin d’un mandat et peuvent représenter un pourcentage du prix d’achat. Il est important de bien vérifier les modalités de ces frais avant de s’engager dans une transaction. Par exemple si vous sollicitez un chasseur immobilier à Paris le mode de calcul de la comission sera peut-être différent de la province.

Les frais de copropriété

Si vous achetez un bien dans une copropriété, vous devrez payer des frais de copropriété. Ces frais couvrent les services et les travaux d’entretien et de réparation effectués sur les parties communes du bien immobilier. Ils sont souvent à payer de façon trimestrielle et sont généralement collectés par le syndic de copropriété.

Les impots locaux

Enfin, vous devrez également payer des impôts locaux. Ces impôts sont généralement calculés en fonction de la valeur cadastrale du bien ou de la superficie de la maison. Ils sont à payer annuellement et ne doivent pas être sous-estimés.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.