Brexit : Quel impact pour le marché immobilier français ?

0
48
brexit-immobilier

Le 23 juin dernier, les Anglais se sont majoritairement prononcés pour une sortie de l’Union européenne. Les négociations pour la séparation définitive sont en cours et l’épilogue n’est pas pour avant 2019, mais les experts anticipent déjà les effets sur le marché immobilier français.

La décision de la Grande-Bretagne crée de l’incertitude et pousse les marchés à vendre leurs devises anglaises, engendrant une baisse de la livre par rapport à l’euro. Cette situation a pour conséquence immédiate de diminuer le pouvoir d’achat des citoyens anglais résidant en France. Ces derniers étaient selon les statistiques de 2015,  les premiers acheteurs étrangers de biens immobiliers dans l’hexagone, plus particulièrement dans les régions Rhône Alpes, PACA, Ile de France et Languedoc-Roussillon.

Une baisse des prix ?

La baisse du pouvoir d’achat des Anglais en France est loin d’être une bonne nouvelle pour le marché immobilier français. Ceci pourrait les conduire à ne plus acheter voire même vendre, et ainsi alimenter une baisse des prix sur le marché de l’immobilier, notamment celui des résidences secondaires.  La baisse des taux d’intérêt entrainée par le Brexit a aussi poussé les investisseurs institutionnels à se positionner sur les dettes souveraines européennes, avec pour conséquence une nouvelle baisse des taux d’emprunt d’État, ce qui se répercute automatiquement sur les taux des crédits immobiliers.

Peu d’impacts sur le locatif

Cependant, à en croire de nombreux experts, l’impact du Brexit ne concerne pas le marché de l’immobilier locatif. Ce dernier ne devrait pas être affecté par la décision des Anglais, car il obéit à d’autres règles. D’un autre côté, le marché immobilier français devrait, vu son importance dans l’Union européenne, pouvoir tirer son épingle du jeu à moyen terme.

Principal marché européen, l’immobilier français est incontournable pour les investisseurs (investisseurs institutionnels, sociétés cotées, fonds d’investissement), qu’ils soient français ou étrangers. Le déménagement massif annoncé d’entreprises et institutions européennes installées en Grande-Bretagne est donc une aubaine pour la France et pour son marché immobilier.

 

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY