Ramonage : pourquoi et comment ?

0
111
ramonage cheminée

S’il est parfois uniquement vu comme une contrainte, le ramonage est avant tout une question de sécurité pour les occupants du logement concerné. Ce qui explique l’existence d’une législation spécifique à ce sujet.

Pourquoi ramoner sa cheminée ?

L’utilisation d’une cheminée, d’un pôle à bois et même d’une chaudière au fioul ou au gaz entraine progressivement le dépôt de particules dans le conduit d’évacuation. Des particules qui peuvent progressivement obstruer cette évacuation empêchant ainsi l’évacuation de la fumée. Un mauvais entretien de son conduit de cheminée est ainsi une des principales sources d’intoxication au monoxyde de carbone.

Aussi, l’ensemble des dépôts présents dans une évacuation de cheminée sont de très bons combustibles et peuvent rapidement déclencher un feu en cas d’accumulation trop importante.

Quelles obligations ?

Qu’il soit propriétaire ou locataire, l’occupant du logement a l’obligation de procéder à un ramonage au moins une fois par an, voire deux fois dans certaines villes comme Paris.  Ces obligations sont mentionnées dans le règlement sanitaire départemental consultable dans chaque mairie. Dans le cas de conduits collectifs, c’est au syndic de prendre en charge cette opération.

En cas de non-respect de ce délai, une amende pouvant aller jusqu’à 450€ peut être appliquée, sans oublier d’éventuelles pénalités de la compagnie d’assurance en cas de sinistre.

Comment ramoner sa cheminée ?

Le cout facturé par une entreprise de ramonage est compris dans une fourchette allant de 40 à 100€. Les tarifs les plus élevés concernent les grandes villes et notamment Paris. Une fois le travail effectué, ce dernier remet un certificat permettant de justifier la bonne réalisation de l’opération en cas de contrôle ou de sollicitation d’une assurance habitation.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.