Nettoyage cryogénique : comment ça marche ?

0
827
nottoyage cryogénique

Bâtiment, aéronautique, automobile, pharmaceutique, agroalimentaire, métallurgie… voilà autant de secteurs qui utilisent des objets et matériels parfois complexes à nettoyer. Mais grâce aux avancées technologiques, il existe une solution de nettoyage innovante qui répond parfaitement aux exigences industrielles : le nettoyage cryogénique.

Une solution testée et approuvée

Pour nettoyer une surface, cette technologie se sert d’une machine de tir qui, contrairement à d’autres équipements, projette de la glace carbonique à base de CO2 liquide recyclé. Cette glace sèche et non abrasive utilise à la fois de l’air comprimé et des cristaux de neige carbonique (-79 °C).
Elle ne contient donc aucun nettoyant comme de l’eau, de l’acide ou encore du solvant.

Cette technique innovante permet ainsi d’éliminer parfaitement tous résidus de caoutchouc et de silicone, les résines et graisses, les agents de démoulage et autres objets/produits indésirables sur différentes surfaces. Et contrairement au sablage, il ne reste aucun résidu d’abrasif pour sablage (billes de verre, grenaille métallique, sable, etc.).

De plus, cette avancée technologique est également respectueuse de l’environnement. La glace sèche est effectivement un matériau non toxique et entièrement sécuritaire, car en plus de ne pas produire de CO2, il n’émet aucun déchet secondaire.

Le processus du nettoyage

Pour nettoyer une surface, on utilise une machine spécifique qui projette de la glace carbonique. Lorsque celle-ci entrent en contact avec la surface polluée, trois actions se produisent simultanément :
L’action mécanique ou cinétique : le polluant deviendra fragile à cause de son fort impact avec la glace carbonique ;
L’action thermique : un choc thermique, le résultat de la différence entre la température de la zone polluée et de la glace sèche, enlèvera facilement le revêtement indésirable « cassant » de la surface ;
L’action physique de sublimation : À cette étape du processus, le CO2 solide se transformera directement en gaz (et non en eau d’abord). Après le nettoyage, il n’y a donc aucun nouveau déchet.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.