5 règles essentielles pour installer un poêle

0
781
installation-poele-granule

Placer un poêle nécessite de connaître quelques notions afin de mener à bien l’opération, mais surtout pour éviter les erreurs dispendieuses. Précisons déjà qu’un poêle à granulés doit s’installer dans un logement adapté et que pour tous les appareils de chauffage à bois, un conduit d’évacuation des gaz brûlés est obligatoire. Quelques autres dispositions indispensables sont proposées ici pour vous permettre de réussir votre installation.

Les normes de ventilation

Il est opportun de préciser que les travaux consistant à modifier la toiture, traverser les plafonds et isoler le conduit au passage des planchers sont inutiles. Un simple trou dans le mur le plus proche du poêle à granulés de bois permet de faire passer le conduit à ventouse vers l’extérieur. Une prise d’air obligatoire doit être installée et a pour rôle de fournir l’air adapté pour le fonctionnement correct du foyer et amener dans le local, tout l’air nécessaire pour compenser celui consommé par la combustion.

Le volume du logement

Pour éviter d’étouffer, et se prémunir d’autres ennuis de santé, il faut veiller à ce que le local possède un volume suffisant afin d’y installer un appareil à bois, sachant que celui-ci est un grand consommateur de comburant (8 à 15 min 3 s d’air pour brûler 1 kg de bois). Il faut 1 kg d’oxygène par kg de bois consommé. La combustion du bois énergie demande donc une énorme quantité d’air (dioxygène contenu dans l’air).

La protection des sols

p
Lorsque le Poêle fonctionne, son rayonnement risque d’endommager le sol que lequel il est installé, voire même de créer un début d’incendie si celui-ci est constitué d’un matériau inflammable : moquette, lino… Autre risque, les projections de braises qui peuvent survenir lors de l’ouverture du Poêle. Pour se protéger, il est recommandé d’installer une plaque pour protéger le sol devant un poêle. Celles-ci existent dans différentes matières : inox, verre, acier…

Les raccords de fumées

L’utilisation de tuyaux flexibles extensibles est purement et simplement interdite lorsqu’il s’agit d’installer un poêle à bois. Seuls les tuyaux flexibles non extensibles d’une longueur maximum de 2 mètres sont recommandés. La longueur limitée normalement à deux mètres peut être plus importante si l’avis technique du fabricant du poêle le spécifie.

Il est toutefois préférable pour une tenue dans le temps, et une plus grande facilité de ramonage, d’utiliser des tuyaux rigides et des raccords étanches.

Le conduit de fumées

En ce qui concerne les conduits de fumées, il n’y a pas de norme spécifique aux poêles à granulés de bois. Aussi, est-il mieux de tuber le conduit comme un poêle à bois lorsque le poêle n’est pas étanche. Toutefois, le conduit de cheminée ne doit pas avoir de dimensions intérieures supérieures à 20 x 20 cm ou 20 cm de diamètre. Lorsque les dimensions sont supérieures, ou lorsque le conduit présente des fissures, des lézardes, une isolation insuffisante, il faut tuber le conduit en insérant un tuyau en inox avec un diamètre approprié sur toute la hauteur du conduit.

L’alimentation électrique

Il s’agit ici d’isoler l’alimentation électrique du poêle à granulés du reste du circuit électrique. Il faut dans ce cadre prévoir une protection en tête de ligne raccordée directement au tableau électrique, qui permettra d’assurer une sécurité optimale. Il existe par ailleurs un type de poêle à granulés de bois silencieux qui fonctionne sans électricité et uniquement par gravité.

 

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.